Pierre-Alain Borel

Né le 1er février 1967. En couple depuis 2006. J’ai une formation d’économiste (niveau master) et de formateur d’adultes. Je travaille comme collaborateur scientifique au service cantonal de l’action sociale.

Passionné par le jardinage et l’aquariophilie, j’aime avant tout créer de « petits coins » de nature dans lesquels l’intervention humaine est aussi discrète que possible, permettant aux animaux de les peupler. Par ailleurs, depuis ce printemps, 3 poules sont venues compléter la famille

Bricoleur, j’essaie de recycler les objets qui me passent entre les mains et, dans la mesure du possible, de leur trouver un usage détourné.

Je déteste l’injustice sous toutes ses formes, la mauvaise foi, mais aussi l’intolérance. Je suis convaincu que chacune et chacun a sa place et a un rôle à jouer, que nous sommes tous les maillons d’une même chaîne.

Dans le travail, en amitié, pour une cause ou en politique, lorsque je m’engage, c’est toujours dans la durée et avec enthousiasme.

Président de l’association Chœur à Cœur depuis 3 ans, j’ai aussi été membre du comité de la société aquariophile de La Chaux-de-Fonds durant presque 30 ans, jusqu’à ce qu’elle cesse ses activités. J’exerce la fonction de conseiller général de notre ville depuis 23 ans. Je siège égalementcette législature au Grand Conseil .

Lorsque que comme moi, on aime les gens et on aime une ville, l’engagement politique devient alors une évidence, car on a envie de tout faire pour que les premiers se sentent bien dans la seconde. C’est pour cela que je m’engage pour notre ville depuis ma plus tendre jeunesse.

Notre ville doit pouvoir bénéficier d’une croissance économique durable et responsable. Pour cela, il faut non seulement trouver un équilibre entre grandes entreprises et plus petites, voire même « micro-entreprises », mais aussi mettre l’accent sur un modèle vertueux qui favorise les acteurs locaux, les circuits courts et les espaces de vie.

Enfin, je trouve que la citation de Jules Verne « Tout ce qui est impossible reste à accomplir » illustre bien l’esprit volontaire, combatif et résiliant de notre ville.