Victor Diaz

Marié, deux enfants, né le 27 février 1971, collaborateur administratif

 

J’aime passer du temps avec les miens, mes enfants grandissent et bientôt, ils seront loin. Ils ont grandi dans cette ville, où je suis né et où je vis depuis mes sept ans. J’ai vu partir beaucoup de mes amis, et en revenir très peu. Pourtant cette ville offre une qualité de vie particulière. Une ville à la campagne. Et quelle campagne ! Nous avons une nature proche et des paysages de cartes postales, ce qui a fait beaucoup d’envieux pendant cette pandémie. De plus notre ville possède des infrastructures sportives qui n’ont rien à envier à celles de grandes villes. Et culturellement, en plus de la beauté de notre théâtre à l’italienne, nous offrons des manifestations avec un impact international.

Nous nous devons de soutenir toutes les innovations, en plus de celles techniques. Avec la crise de la Covid, des mouvements solidaires se sont mis en place, tant pour aider les personnes en difficulté, que les petits commerçants, qui ont usé d’ingéniosité pour pouvoir subsister. C’est tout cela une ville, une ville citoyenne, où l’individu pense à la communauté, une ville qui rayonne, c’est cette Tchaux dont je rêve pour demain !

 » En vérité, le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout.  » (Albert Camus)